Politiques monétaires, risque de déflation et effets redistributifs

Abstract

L’absence d’effets du quantitative easing (QE) européen amène à se demander si son principal effet n’est pas d’accroître la richesse d’une part réduite de la population, sans parvenir à stimuler l’économie. Cette interrogation sur les effets distributifs des politiques monétaires récentes rejoint une recherche plus vaste sur l’influence des inégalités dans la transmission de la politique monétaire.

Publication originale accessible sur Cairn

Supplementary notes can be added here, including code and math.

Avatar
Lino Galiana
Data Scientist

I am data scientist in the Department of Economic Studies at the French national statistical institute, Insee. I study Big Data and computational methods related to microeconometric and data science fields.